Ce site utilise des cookies à des fins fonctionnelles, de confort et de statistiques. Vous pouvez modifier ce paramètre à tout moment en cliquant sur "Changer les paramètres". Si vous acceptez les termes d'utilisation cliquez sur "Oui je suis d'accord".

Changer les paramètres
Notre réponse à vos questions

Notre réponse à vos questions

Tout le monde n'est pas nécessairement un spécialiste du chauffage, il se peut donc que vous vous perdiez parfois sur ce site Web. Pour vous aider, veuillez trouver ci-dessous une vue d'ensemble des questions les plus fréquemment posées (FAQ). Il suffit de parcourir la liste pour trouver une réponse à votre question.

Vous n'avez trouvé aucune réponse ? N'hésitez pas à nous contacter. Nous vous fournirons une réponse appropriée dès que possible !

Contact Particuliers

Conversion du gaz

Projet Hoboken et Kiel (Anvers) (01/06/2018)

Projet Sud-Limbourg et Hageland (01/06/2018)

Waremme, Hannut, Geer et Berloz (01/06/2018)

Les collecteurs de surface sont adaptés pour les grands terrains. Ils sont un peu moins chers à l'achat, comparés aux sondes géothermiques, et également de grande longévité et sans entretien. La nappe phréatique a une température élevée relativement constante, même en hiver. C'est pourquoi une pompe à chaleur atteint des indices de performance élevés. Les pompes à chaleur sur nappe phréatique (eau-eau) sont également soumises à autorisation. Les coûts liés à la réalisation de puits d'extraction sont comparables aux coûts associés à un forage de sonde. De plus, il faut d'abord s'assurer, au moyen d'un forage test, que les valeurs limites exigées pour la qualité d'eau sont respectées.

À ce sujet, votre gestionnaire de réseau vous informe que :

Infrax : « Vous êtes responsable du bon état de vos appareils à gaz. Raison pour laquelle vous faites déjà contrôler vos appareils alimentés au gaz par un installateur de gaz ou un fabricant. Si nécessaire, l’installateur procédera à des réglages techniques pour que l’appareil puisse fonctionner en toute sécurité sur les deux types de gaz. Les frais éventuels liés au contrôle de vos appareils sont à votre charge. »

Avant que la conversion ne soit effective, il ne faut rien faire à votre chaudière. Par contre, il est très important de faire effectuer un entretien par un installateur ou par le Service Buderus le plus rapidement possible, une fois la conversion effectuée (à partir du 01/06/2018). Pendant cet entretien, le technicien va régler votre appareil sur les valeurs correctes pour que la combustion soit optimale et que votre chaudière puisse à nouveau fonctionner sans encombre des années durant.

Légalement, il est imposé de faire effectuer un entretien tous les deux ans, mais nous recommandons très fortement de faire entretenir votre installation chaque année pour que votre consommation reste la plus faible possible, pour polluer le moins possible l’environnement et prolonger la durée de vie de votre installation.

Pour cet entretien, vous pouvez prendre rendez-vous avec votre installateur ou le Service Buderus . Soit via le site web soit par téléphone au numéro : 078 050 780.

Pour les appareils Buderus GB112, GB122, GB132, GB142, GB152 et GB162, nous vous conseillons de faire appel au Service Buderus , concernant la conversion au gaz riche. En effet, une modification doit être apportée sur ces modèles.

Au fil des années, ces chaudières ont connu différentes versions et différents réglages, il est impossible de former tous les installateurs sur ces produits différents, dans un délai rapide. C’est pourquoi, il est préférable d’avoir recours à l’expertise des techniciens de la marque .

Les marques suivantes font également partie du groupe Buderus : Bosch, Nefit, Geminox, Radson et Junkers. Pour les chaudières de ces marques, il ne faut rien faire non plus avant que la conversion ne soit effective. Par contre, il est très important de faire effectuer un entretien par un installateur ou par le Service Buderus dans la foulée de la conversion (à partir du 01/06/2018). Pendant cet entretien, le technicien va régler votre appareil sur les valeurs correctes pour que la combustion soit optimale et que votre chaudière puisse à nouveau fonctionner sans encombre des années durant.

Légalement, il est imposé de faire effectuer un entretien tous les deux ans, mais nous recommandons très fortement de faire entretenir votre installation chaque année pour que votre consommation reste la plus faible possible, qu’elle pollue moins et que la durée de vie de votre système de chauffage soit allongée.

Pour d’autres marques, nous vous conseillons de prendre contact avec votre installateur. Pour les appareils qui ont plus de vingt ans, il est recommandé de les remplacer par une chaudière Buderus.

Les nouvelles chaudières à condensation Buderus consomment jusqu’à 30% moins d’énergie. Pour ce faire, vous pouvez vous adresser à un i nstallateur Buderus : ou en appelant le 078 050 780.

Confort

Chaleur (température)

De façon générale, plus la température augmente, plus le bien-être a tendance à augmenter.

Nature de la chaleur (part rayonnante)

La chaleur rayonnante est ressentie comme particulièrement agréable par la plupart des personnes. Les radiateurs restituent leur chaleur à hauteur de 30 à 40 % par rayonnement. Le réchauffement de l'air et la formation de poussière sont nettement plus faibles qu'avec des convecteurs.

Aération

Un échange régulier de l'air ambiant est agréable. Les systèmes de ventilation de Buderus sont parfaitement adaptés à cette fin.

Précision de la régulation

« Le chauffage peut maintenir stable la température souhaitée grâce à une régulation réglée de manière optimale et parfaitement assortie au système.
Synchronisation avec les habitudes de vie : chaleur maximale au réveil et aux temps de présence à la maison.
Synchronisation avec la température extérieure : adaptation automatique aux conditions atmosphériques changeantes, sans intervention. »

Système à accumulation

L'eau est immédiatement disponible et peut être prélevée simultanément sur plusieurs points de puisage. Les températures de l'eau chaude sanitaire sont quasiment constantes.

Procédé continu

Aucune réserve d'eau chaude sanitaire n'est disponible et immédiatement utilisable. L'eau doit d'abord être réchauffée.

Système avec raccord bouclage – Système sans raccord bouclage

  • Avec raccord bouclage : l'eau chaude est immédiatement disponible à l'ouverture du robinet. Celle-ci circule dans la conduite d'eau grâce à une pompe de bouclage.
  • Sans raccord bouclage : à l'ouverture du robinet, l'eau tiède ou froide, contenue dans la conduite, doit d'abord s'écouler jusqu'à ce que l'eau chaude soit disponible.

Coûts

Chaque degré en moins permet d'économiser env. 6 % d'énergie. En cas d'aération fréquente, la chaleur produite par le chauffage s'échappe à l'air libre. Le chauffage doit en permanence fournir une nouvelle chaleur.

Les régulateurs avec compensation de température ambiante permettent d'obtenir une meilleure précision de régulation. À l'aide d'un régulateur, qui possède plusieurs cycles de commutation, le chauffage peut être mis en mode d'économie pendant que les occupants ne sont pas chez eux ou, pendant la nuit, lorsqu'ils dorment.

Le mode chauffage indépendant de la température extérieure « produit » des températures de départ qui ne sont pas nécessaires. L'utilisation d'une pompe à champ caractéristique permet d'économiser de l'énergie électrique lors de la répartition de l'énergie dans la maison.

Modernisez votre chauffage et misez sur les technologies nouvelles et écologiques.

Optimisez sur le plan thermique l'enveloppe de votre bâtiment par de nouvelles fenêtres ou par une isolation ultérieure de la façade. Exploitez l'énergie solaire pour vos besoins en eau chaude sanitaire et en tant que chauffage d'appoint.

Aérez plusieurs fois par jour, pendant env. 5 minutes, au lieu de laisser vos fenêtres en permanence en position basculée.

Le degré d'efficacité des mesures dépend de chaque cas individuel. D'un point énergétique, une combinaison de l'ensemble des possibilités est judicieuse. Contactez un expert en qui vous avez confiance ou de votre choix, ou utilisez notre recherche d'entreprises spécialisées.

Système à accumulation

L'eau chaude sanitaire est stockée dans le ballon, même si aucune eau chaude n'est momentanément nécessaire. Il en résulte des constantes de refroidissement par l'émission de chaleur dans l'environnement.

Procédé continu

Étant donné l'absence de réserve d'eau chaude, il n'y a aucune constante de refroidissement. L'énergie n'est utilisée que lorsque de l'eau chaude est prélevée.

Avec raccord bouclage

L'eau chaude circule en permanence dans le système d'eau chaude. Le fonctionnement de la pompe nécessite de l'énergie électrique. En outre, il en résulte des constantes de refroidissement par l'émission de chaleur dans l'environnement.

Sans raccord bouclage

Aucune circulation n'a lieu, permet d'économiser l'énergie de la pompe. De plus, les constantes de refroidissement diminuent par ce biais. 

Production d’eau chaude sanitaire en fonctionnement en condensation

Les chaudières murales à condensation combinées aux ballons d'eau chaude sanitaire dans la technologie de charge stratifiée consomment moins d'énergie, étant donné que la production d’eau chaude sanitaire peut avoir lieu dans la plage efficace de la condensation.

Régulation selon les habitudes de vie

Coupure de la production / circulation d’eau chaude sanitaire pendant les heures d'absence de la journée et de la nuit.

Fumées

La perte par les fumées d'un système de chauffage est le contenu calorifique des fumées évacuées par la cheminée.

Plus les pertes par les fumées sont importantes, plus le rendement est mauvais et, par conséquent, l'utilisation énergétique de votre chauffage. Les émissions de CO2 de l'installation de chauffage qui en résultent sont dans ce cas hélas démesurément élevées et, comme chacun sait, le CO2 est le principal responsable de l'effet de serre. Pour cette raison, les pertes par les fumées admissibles d'installations de chauffage sont limitées par la loi. Le respect des valeurs limites est contrôlé régulièrement par les ramoneurs au moyen de mesures. Ainsi, l'application de ce décret sur l'environnement vous permet de faire des économies de chauffage et apporte une contribution importante à la protection de l'environnement.

La hauteur des pertes par les fumées, multipliée par la consommation annuelle de combustible, donne la quantité d'énergie perdue rapportée à la combustion.

Perte énergétique = perte par les fumées * consommation annuelle de combustible

Exemple : perte par les fumées = 10 % de la consommation annuelle de combustible = 3 000 m³ de gaz.

Ceci correspond à une perte énergétique de 300 m³ de gaz.

Une perte élevée par les fumées peut avoir les causes suivantes :

  • Encrassement du brûleur ou mauvais réglages du brûleur.
  • Surfaces encrassées de l'échangeur de chaleur.
  • Technique de chauffage vieillotte.

La perte par les fumées concrète de votre chauffage est mesurée par le ramoneur. Les données sont consultables dans un rapport de mesure.

Pompes à chaleur

Les ressources de combustibles fossiles de notre planète se raréfient, les prix énergétiques augmentent. Quoi de plus logique donc que de rechercher des méthodes nouvelles, durables et inépuisables de production énergétique ? La source de chaleur la plus propre et la plus sûre se trouve directement devant votre porte ! Utilisez à l'aide d'une pompe à chaleur l'énergie accumulée dans la terre et la nappe phréatique, et profitez des avantages de la technologie de pompe à chaleur Buderus.

Toute source de chaleur a ses avantages et ses inconvénients. Le choix concernant l'utilisation de la terre ou de l'eau en tant que source d'énergie pour votre pompe à chaleur dépend de vos propres souhaits et possibilités : dans la terre, on trouve des températures relativement constante pendant toute l'année, une pompe à chaleur géothermique atteint pour cette raison des indices de performance élevés. Si vous souhaitez utiliser la terre comme source de chaleur pour votre pompe à chaleur, vous disposez – selon la nature du sol et les dimensions de votre terrain – de deux modes d'exploitation : les sondes géothermiques et les collecteurs de surface.

Les sondes ne sollicitent que peu de place dans le jardin. Un forage ponctuel d'une profondeur de 50 à 100 m suffit pour exploiter l'énergie géothermique. Une pompe à chaleur fonctionne avec des circuits fermés. C'est pourquoi elle est d'une grande longévité et quasi sans entretien lorsqu'elle est associée à une sonde géothermique. Les sondes géothermiques atteignent une efficacité énergétique légèrement supérieure à celle d'un collecteur de surface ; cependant, le forage de la sonde implique un coût financier important. En outre, le forage requiert une autorisation administrative.

Les collecteurs de surface sont adaptés pour les grands terrains. Ils sont un peu moins chers à l'achat, comparés aux sondes géothermiques, et également de grande longévité et sans entretien. La nappe phréatique a une température élevée relativement constante, même en hiver. C'est pourquoi une pompe à chaleur atteint des indices de performance élevés. Les pompes à chaleur sur nappe phréatique (eau-eau) sont également soumises à autorisation. Les coûts liés à la réalisation de puits d'extraction sont comparables aux coûts associés à un forage de sonde. De plus, il faut d'abord s'assurer, au moyen d'un forage test, que les valeurs limites exigées pour la qualité d'eau sont respectées.

Le coût d'acquisition relativement élevé à première vue d'une pompe à chaleur – notamment si vous optez pour une version avec sonde géothermique – est amorti en quelques années.

Les coûts d'acquisition d'une pompe à chaleur sont relativement élevés. Cet investissement est-il rentable pour moi sur le long terme ?

Lorsque vous prélevez votre chaleur et votre eau chaude par l'intermédiaire d'une pompe à chaleur, vous n'avez besoin ni d'une cheminée, ni d'une cuve de fioul, ni encore de raccordement gaz. Vous n'aurez pas à supporter des coûts liés aux combustibles ou à leur stockage. De plus, une pompe à chaleur Buderus fonctionne quasiment sans entretien. Lorsque la source de chaleur est exploitable, l'énergie est disponible en permanence et gratuitement. L'énergie électrique nécessaire est faible. La pompe à chaleur est simplement un peu plus chère à l'achat du fait de la nécessité de puiser dans la terre ou dans la nappe phréatique.

Une pompe à chaleur Buderus fonctionne avec des circuits fermés.

L'espérance de vie est comparable à celle d'une chaudière au sol (selon VDI 2067 : 20 ans).

Produits et technologies

Les chaudières murales gaz à condensation ne peuvent pas être raccordées directement à la cheminée. Des systèmes spéciaux d'évacuation des fumées sont nécessaires. Ces systèmes peuvent également être intégrés dans une cheminée existante.

Les chaudières murales à condensation requièrent des cheminées ou des conduites d'évacuation des fumées spéciales, insensibles à l'humidité. Dans l'ensemble, les cheminées anciennes ne sont pas adaptées pour le fonctionnement avec une chaudière murale à condensation. Cependant, les cheminées inadaptées peuvent être réadaptées simplement par l'installation d'une conduite d'évacuation des fumées insensible à l'humidité, permettant le fonctionnement avec une chaudière murale à condensation. En outre, il est souvent possible d'aspirer l'air de combustion nécessaire pour la chaudière par l'intermédiaire d'une fente annulaire demeurant entre la cheminée et la conduite d'évacuation des fumées. On parle dans ce cas d'un système d'évacuation des fumées, également appelé système LAS. Les ouvertures avec l'extérieur, auparavant nécessaires dans le local d'installation pour l'alimentation de l'air de combustion, peuvent dans ce cas être obturées. Votre installateur ou ramoneur pourra vous conseiller pour les questions concernant l'évacuation des fumées, dans votre cas précis.

Directive sur l'éco-conception (ErP)

Directive sur l'éco-conception (ErP)